go to the French version

Do you know what a “deuchiste” is? Well, it is a non-gender specific word that describes lovers of Citroën’s famous car. The legendary 2CV has been given many different names during the course of its unforgettable career. For the French it was the “deuche” (abbreviated from “deux-chevaux”) or “deux-pattes” (literally translated “double paw”). In any case, the cult car has always remained the symbol of a car with charm in the hearts of the French. The 2CV has courageously and ambitiously crossed frontiers and delighted Europeans. Germans fondly describe it as a “duck” and the English, with an affectionate wink, call it an “ugly duckling”. It is practically impossible not to love the “deux-chevaux” (“two horsepower”)!

Small car – wide range

When Pierre Boulanger had the idea for a small economical car in the 1930’s, he certainly did not reckon with such a huge success. As Head of Development at Citroën he wanted to develop a car with basic comfort that everyone could afford. The official presentation took place in 1948 at the Paris motor show. The audience was simultaneously amazed and amused – this was the start of the 2CV’s unstoppable triumph. In over 40 years of production and further development, the 2CV has always remained true to itself. Special editions like the 2CV Charleston, the 2CV France 3 and the 2CV Dolly delighted enthusiasts of this model. The Germans also had “their” 2CV; with a maximum speed of 115 kilometres per hour the “2CV speed duck”, a real “racing duck”, justified its name.

We at MANN+HUMMEL also love this legendary car. That is why we have decided that this classic car should represent us. There is even a connection between our location in Laval and the 2CV; our company manufactured the first oil tanks for the “two horses”.

From Laval to Ludwigsburg – the 2CV bears our colours

To celebrate its 75th anniversary, MANN+HUMMEL asked its numerous locations all over the world to select and send an object that best represents their respective culture. All objects will be placed in a time capsule and displayed at the opening of the new technology centre in Ludwigsburg. Our miniature version of the Citroën classic – in the MANN+HUMMEL colours – is preparing itself for its journey through time. But who knows for how many years the miniature 2CV, a likeable contemporary example of a uniquely successful car, will actually remain in the capsule? In the coming decades there may be just as much amusement over its uninhibited unconventionality, which the 2CV already displayed from its very beginnings in the 1940’s. It’s bound to guarantee a few laughs with a roof that opens like a sardine tin and the high-placed headlights. Some people will want to investigate it out of sheer curiosity – and in doing so, learn about the history of a car that within a short time became France’s first true “people’s car”.

Whether cinema star or collector’s item, the 2CV has managed to offer generations of drivers great performance for little money. That is why it is our pleasure to pay tribute to the 2CV by making it our personal ambassador.

———————————————

Un mythe automobile pour les 75 ans de MANN+HUMMEL

Savez-vous ce qu’est un deuchiste ? Eh bien, ce mot qui s’emploie aussi bien au masculin qu’au féminin désigne une personne amatrice de la fameuse voiture de Citroën. Tout au long de sa carrière inoubliable, la légendaire 2 CV a reçu bon nombre de noms. Pour certains la deuche, pour d’autres la deux-pattes, elle reste le symbole d’une voiture sympathique dans le cœur des Français. Courageuse et ambitieuse, la 2 CV a rapidement franchi les frontières et séduit les Européens. Les Allemands l’appellent gentiment « Ente » (canard), tandis que les Anglais la nomment « ugly duckling », mais avec tendresse. En effet, il est pratiquement impossible de ne pas aimer la deux-chevaux !

2CV_France

Une toute petite voiture qui va loin

Lorsque Pierre Boulanger eut l’idée de cette toute petite voiture économique à la fin des années 1930, il ne s’attendait sûrement pas à ce qu’elle obtienne un tel succès. Alors Directeur du bureau d’études chez Citroën, son but était de créer une voiture au confort simple et accessible au plus grand nombre. Présentée officiellement en 1948, elle étonne et amuse le public du Salon de l’Automobile de Paris et finit par le conquérir. Évoluant durant plus de quarante années de fabrication, elle reste fidèle à elle-même. Des séries spéciales comme la 2 CV Charleston, la 2 CV France 3 et la 2 CV Dolly réjouissent les passionnés du modèle. Même les Allemands ont leur 2 CV : avec une vitesse de pointe de 115 km/h, la 2 CV Sauss Ente (canard qui fonce) porte bien son nom.

Nous aussi, chez MANN+HUMMEL, nous aimons bien cette voiture mythique. Nous l’avons donc choisie pour nous représenter. De plus, il existe un lien entre notre entreprise à Laval et la 2 CV : l’entreprise que nous avons rachetée fabriquait les réservoirs à carburant pour la deux-chevaux.

De Laval à Ludwigsbourg, la 2 CV prend nos couleurs

Pour fêter ses 75 ans, MANN+HUMMEL a demandé à ses nombreux sites, présents dans le monde entier, d’envoyer un objet symbolisant au mieux leur culture. Ces objets seront déposés dans une capsule temporelle et exposés lors de l’ouverture du nouveau centre de technologies de Ludwigsbourg. Notre 2 CV miniature aux couleurs de MANN+HUMMEL s’apprête donc à voyager dans le temps. Qui sait combien d’années elle restera dans sa capsule, témoin sympathique d’une formidable réussite automobile ? Peut-être s’amusera-t-on dans des décennies de son allure désinvolte, comme l’avaient fait les tout premiers, la voyant dans les années 1940. Sans doute fera-t-elle sourire avec son toit qui s’ouvre telle une boîte à sardine et ses phares haut placés. Et si l’un ou l’autre, poussé par la curiosité, effectue quelques recherches, il trouvera l’histoire d’une voiture qui devint en peu de temps la première voiture populaire française. Vedette de cinéma, objet de collection, elle a su offrir à une multitude d’automobilistes le meilleur pour pas cher. C’est avec plaisir que nous lui rendons hommage en faisant d’elle notre ambassadrice.